Leweb 09

Leweb 09 va avoir lieu le 9 et 10 décembre 2009 à Paris. Eh oui vous avez bien lu, une grande manifestation sur le web en France. Bon vous allez me dire, oui mais alors çà va être la communauté française du web qui va se regarder le nombril. Eh bien non, car d’abord la langue officielle du Leweb09 est l’anglais, oui parce que son fondateur Loic Lemeur parle maintenant plus qu’en anglais depuis qu’il est allé s’installer dans la vallée (Loic si tu me lis…)

Le site Leweb annonce 1 800 participants et près de 30 nationalités lors de la précédente édition et nous concocte une brochette de star mitonnée à la sauce franco américaine.

Voici un petit aperçu de speakers annoncés :

  • Christopher J. Alden, CEO of  SixApart Ltd, bon c’est l’an associé de Loic…
  • Eric Archambeau General Partner of Wellington Partners une pointure dans l’industrie des VC en Europe
  • Michael Arrington Editor of TechCrunch, gourou assez grande g… du net
  • Gina Bianchini Co-founder & CEO of Ning, enfin une patronne de startup spécialisée dans la création de réseaux sociaux
  • Jeff Clavier Founder & Managing Partner SoftTech VC, investisseur en amorçage dans la Silicon Valley qui vient de faire un joli coup en revendant Mint à Intuit pour $ 170 millions
  • Andrew Fisher CEO of Shazam Entertainment la fameuse application de reconnaissance de musique sur Iphone
  • Tony Hsieh CEO Zappos fameux site de vente de chaussures qui s’est vendu à Amazon pour $ 850 millions
  • Robert Scoble American blogger, technical evangelist, and author, blogueur remarquable et très introduit dans le monde de la high tech dans la vallée
  • Marissa Mayer Google Vice President, Search Products & User Experience Google. Besoin de présenter Marissa ? Une tête bien pleine et ravissante
  • Gary Vaynerchuk Wine Library TV un phénomène du web qui présente un videoshow sur le vin online. Prestation époustouflante au dernier Leweb.
  • et bien d’autres

Je regrette quand même l’absence pour l’instant de Guy Kawasaki ou de Seth Godin.

Il faut quand même rendre à césar ce qui est à césar, cette manifestation n’aurait jamais pu voir le jour sans le travail de Geraldine Lemeur, véritable cheville ouvrière de la manifestation.

Vous voulez en savoir plus, voici une des vidéos de l’an dernier :

ou allez sur le site : http://www.leweb.net/

Pour les inscriptions, Geraldine a mis en place un système de yield management comme dans les avions. Plus tu achètes ton billet tôt moins tu payes. Actuellement, le prix du billet est à € 995. Une somme me direz vous oui mais c’est moins cher que de prendre l’avion pour voir chacun individuellement… Réservez donc dès maintenant : http://www.leweb.net/register

Vais je y aller ? En fonction de mon emploi du temps : oui.

Google transforme des images en texte

Google a annoncé sur son blog Google Apps, qu’il avait crée une webapps qui permettrait de transformer des images en texte. Il semblerait que Google teste cette application et qu’elle soit encore perfectible. Car selon Lifehacker,  la conversion ne fonctionne pas à tous les coups et quand çà marche le résultat semblerait moyen.

Si Google le perfectionne c’est un pas de plus de Google vers la gestion de données. Après Google Wave encore une application qui va faire suer les européens que nous sommes…

Il faut bien sûr tempérer tout çà car des outils existent déjà mais restent confidentiels au regard de la puissance de Google.

Sources :

Pourquoi ne pas jamais s’introduire en Bourse ?

Pour ceux qui me lisent de temps en temps, vous savez que je ne suis pas fan de  bourse. Et les évènements me donnent pas tout à fait tord en ce moment…

Pourquoi les entreprises n’ont plus intérêt à s’introduire en bourse ?

Au déjà des raisons classiques telles que les coûts engendrés, la bourse est devenue un véritable casino dont les cours des entreprises sont de plus en plus décorrélés  des fondamentaux des entreprises. Ce qui intéresse les investisseurs est aujourd’hui uniquement les performances à court terme. Or une entreprise est tout sauf une structure de court terme. Imaginez à la création de Peugeot ou Renault s’il avait eut ce genre d’investisseurs. Pensez vous réellement que nous roulerions en voiture ? Je suis sûr que non.

Prenons un autre cas emblématique : Carrefour. Société bien connue qui a décidé d’être un acteur mondial en investissant massivement dans les pays émergents (1ère chaine en Chine). Résultat cours de bourse qui dévisse de 30%, normal l’entreprise est en phase d’investissement en ouvrant un magasin par semaine en Chine.

Pour renforcer son capital, Carrefour fait rentrer des investisseurs de long terme pensent les dirigeants : le fonds Colony Capital et Bernard Arnault qui alléchés par l’immobilier pensent pouvoir dégager des plus values substancielles. Mais manque de bol, voilà que la crise arrive et touche de plein fouet l’immobilier. Alors ils ne trouvent pas mieux à faire que de vouloir affaiblir Carrefour en essayant de l’obliger à abandonner sa politique d’expansion dans les pays émergents pour se rencentrer sur l’Europe où la consommation est atone.

La question que je me pose est quelle est leur motivation ? S’ils voulaient faire disparaître Carrefour ils ne s’y prendraient pas autrement. Si Carrefour suit cette stratégie, il se fera avaler dans quelques années par Walmart numéro 1 mondial qui est bizarrement en retard en Chine…

Et la cerise sur le gâteau c’est que depuis l’annonce de cette information, le cours de bourse s’envole. Vous doutiez que la bourse est un casino ?

Financement des entreprises

J’ai reçu un message d’un internaute, me remerciant pour mon blog, cela fait toujours plaisir mais également dénonçant l’impossibilité de financer son projet qui semblait tourner autour de la création d’une communauté et d’un produit sur un marché précis.

J’ai alors repensé à plusieurs projets qui m’ont été présenté et que j’ai malheureusement du refuser pour les investisseurs que je connais, car je sais évidemment qu’ils ne financeront pas… La question du financement en amorçage est un vrai problème. Qui peut dire qu’il est capable de financer de bonnes idées sans avoir un prototype et des clients ? Malheureusement, il semble qu’il y en ait relativement peu. Vous me direz, c’est plus sage non ? Certes. Mais ce sont souvent les mêmes investisseurs qui placent leur argent sur des produits qui leur vont miroiter la lune alors qu’ils ne connaissent pas mieux le produit.

Alors me direz vous, les entrepreneurs ne font ils pas aussi rêver que les placements financiers ? Certes, non à les en croire mais je crois que le problème se situe ailleurs et que cela doit être une chance plus qu’un élément de renoncement.

Vous avez un projet de création d’entreprise qui repose sur une idée qui nécessite une levée de fonds importante. Guy Kawasaki vous dirait, et c’est plein de bon sens, pourquoi demandez vous à quelqu’un qui ne vous connait pas de risquer ce que vous n’êtes pas prêt à risquer vous même ? Ok, nous n’avez sûrement pas cet argent mais demandez vous sérieusement si vous l’aviez si vous investireriez dans votre projet. Pas sûr, mais si tel est le cas, alors transformez cette contrainte en opportunité.

Comment ? En restant indépendant et finançant vous même votre projet par votre travail. Votre idée repose évidemment sur votre savoir faire, votre savoir ou celui de votre équipe. Alors monétisez les auprès de clients qui pourront ensuite devenir des clients pour votre produit. Investissement minimal pour indépendance maximale. C’est à ce prix que vous pourrez ensuite, revoir l’ensemble des gens qui vous ont dit non et leur faire comprendre qu’ils avaient tord. La vengeance est un plat qui se mange froid non ?

Vous allez me dire comment faire ? Prenons un exemple concret pour bien comprendre. Imaginez que vous souhaitiez créer une communauté (c’est à la mode) dans le domaine du financement d’entreprise (c’est aussi à la mode, enfin tout le temps à la mode malheureusement). Bon ok, vous devriez pas trop avoir de problèmes de financement car vous connaissez le secteur. Mais imaginons.

La première étape est d’abord de créer un blog d’informations. Deux avantages :

  1. Vous créez une communauté, le but que vous recherchez
  2. Vous enrichissez votre savoir et cultivez votre savoir faire

La deuxième étape est de créer un fil twitter afin d’attirer un maximum de gens sur votre blog.

La troisième étape est ensuite de monétiser votre blog par la publicité, la vente d’informations, les conseils online. Attention à bien veiller à rentabiliser au maximum afin de dégager la trésorerie pour financer votre projet.

Ensuite une fois que vous avez atteint votre montant à financer, vous pouvez passer à la phase 2 qui est la création de votre communauté et là vous n’aurez pas de mal à trouver des financeurs complémentaires. Ne dit on pas on ne prête qu’aux riches ?!?!

5 leçons de Steve Jobs

Cette présentation est tirée d’une émission d’ABC News qui faisait la promotion d’un livre de Carmine Gallo : « The Presentation Secrets of Steve Jobs« . L’interview résumait le livre en 5 techniques.

Ce qui m’a particulièrement intéressé, c’est le 3ème point. En effet, Steve Jobs ne vend pas un produit, il vend du rêve. Ce point est parfaitement applicable au BtoC, un peu moins au BtoB.

En effet, quand vous vendez une machine vous devez mettre en avant les caractéristiques techniques. Mais pas à tout le monde. Il faut donc adapter son discours en fonction des interlocuteurs et de leurs préoccupations.

Nouvel Iphone intègre un clavier physique

Vodpod videos no longer available.

De quelle couleur est votre marque ?

Vodpod videos no longer available.

more about "De quelle couleur est votre marque ?", posted with vodpod