Financement des entreprises

J’ai reçu un message d’un internaute, me remerciant pour mon blog, cela fait toujours plaisir mais également dénonçant l’impossibilité de financer son projet qui semblait tourner autour de la création d’une communauté et d’un produit sur un marché précis.

J’ai alors repensé à plusieurs projets qui m’ont été présenté et que j’ai malheureusement du refuser pour les investisseurs que je connais, car je sais évidemment qu’ils ne financeront pas… La question du financement en amorçage est un vrai problème. Qui peut dire qu’il est capable de financer de bonnes idées sans avoir un prototype et des clients ? Malheureusement, il semble qu’il y en ait relativement peu. Vous me direz, c’est plus sage non ? Certes. Mais ce sont souvent les mêmes investisseurs qui placent leur argent sur des produits qui leur vont miroiter la lune alors qu’ils ne connaissent pas mieux le produit.

Alors me direz vous, les entrepreneurs ne font ils pas aussi rêver que les placements financiers ? Certes, non à les en croire mais je crois que le problème se situe ailleurs et que cela doit être une chance plus qu’un élément de renoncement.

Vous avez un projet de création d’entreprise qui repose sur une idée qui nécessite une levée de fonds importante. Guy Kawasaki vous dirait, et c’est plein de bon sens, pourquoi demandez vous à quelqu’un qui ne vous connait pas de risquer ce que vous n’êtes pas prêt à risquer vous même ? Ok, nous n’avez sûrement pas cet argent mais demandez vous sérieusement si vous l’aviez si vous investireriez dans votre projet. Pas sûr, mais si tel est le cas, alors transformez cette contrainte en opportunité.

Comment ? En restant indépendant et finançant vous même votre projet par votre travail. Votre idée repose évidemment sur votre savoir faire, votre savoir ou celui de votre équipe. Alors monétisez les auprès de clients qui pourront ensuite devenir des clients pour votre produit. Investissement minimal pour indépendance maximale. C’est à ce prix que vous pourrez ensuite, revoir l’ensemble des gens qui vous ont dit non et leur faire comprendre qu’ils avaient tord. La vengeance est un plat qui se mange froid non ?

Vous allez me dire comment faire ? Prenons un exemple concret pour bien comprendre. Imaginez que vous souhaitiez créer une communauté (c’est à la mode) dans le domaine du financement d’entreprise (c’est aussi à la mode, enfin tout le temps à la mode malheureusement). Bon ok, vous devriez pas trop avoir de problèmes de financement car vous connaissez le secteur. Mais imaginons.

La première étape est d’abord de créer un blog d’informations. Deux avantages :

  1. Vous créez une communauté, le but que vous recherchez
  2. Vous enrichissez votre savoir et cultivez votre savoir faire

La deuxième étape est de créer un fil twitter afin d’attirer un maximum de gens sur votre blog.

La troisième étape est ensuite de monétiser votre blog par la publicité, la vente d’informations, les conseils online. Attention à bien veiller à rentabiliser au maximum afin de dégager la trésorerie pour financer votre projet.

Ensuite une fois que vous avez atteint votre montant à financer, vous pouvez passer à la phase 2 qui est la création de votre communauté et là vous n’aurez pas de mal à trouver des financeurs complémentaires. Ne dit on pas on ne prête qu’aux riches ?!?!

3 Responses to Financement des entreprises

  1. Nicolas dit :

    Merci pour l’article, pas facile de financer un projet sans clients! J’en connais quelque chose.

  2. Un ami de l'Alsace du Nord qui tient à rester anonyme :-) dit :

    Cher Arnaud,

    Ne trouvez-vous pas cela un chouya simpliste?
    🙂

    Je pense que je vais mettre mes ‘x’ employés sur un blog pour driver une communauté importante et gagner 2cts par clicks…

    Yep…

    Faut juste 1 500 000 clicks pour juste couvrir ma masse salarial par mois (ah merde un indice sur moi), compte tenu d’un taux de click de 2% (allez, on reste sur les 2), ca fait 75 000 000 de pages vues par mois, soit 2 500 000 par jour… Il a intérêt à être un peu sympa mon blog… Je pense qu’il vaut mieux que je tape dans le people à la Sarkozy, Obama, Madonna, Gwen Stefani…
    🙂

    Donc je me lance dans l’édition, et du coup, je ne fais plus mon boulot et je me retrouve en concurrence avec Closer, Voici, Gala…

    Et du coup, je ne peux pas développer mon programme de R&D…

    C’est trop compliqué, je vais aller voir mon agence du Crédit Mutuel et leur emprunter l’argent dont j’ai besoin… Feudommi!

  3. Arno dit :

    Cher Un ami de l’Alsace du Nord qui tient à rester anonyme🙂

    Long le nom, lol. Il est bien évident que l’article faisant référence à tous ces projets dans le web 2.0 qui ne trouveront aucun écho par rapport au financement classique et qui sont en création.

    Ces conseils s’adressent aux créateurs qui ont une idée et qui souhaite démarrer, ce qui n’est pas votre cas Monsieur de GI (zut je crois que j’ai deviné).

    Bon courage à vous pour la suite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :