Stockage de l’électricité : un nouvel moyen

Jusqu’à présent la régulation de la production d’énergie se gèrait à la production. En effet, en cas de pic de consommation, on pousse les tranches nucléaires ou on augmente la production des centrales thermiques . Facile. Mais avec l’arrivée des sources de production dites vertes, c’est impossible. Il est impossible de réguler le vent ou encore le soleil. Il faut donc apporter une solution de stockage de l’energie adéquat.

Petite parenthèse, vous voulez devenir le nouveau Bill Gates du green business ? Ne vous lancez pas dans la production d’éolienne ou autre panneaux solaires. Non, créer la première batteries grandes capacités écologiques. Imaginez le potentiel. Qui freine aujourd’hui l’utilisation de sources de production alternatives au pétrole ou au nucléaire ? Le stockage. Qui freine la commercialisation de véhicules électrique ? Là encore le stockage.

Une jeune startup de Lausanne Enairys parie sur le stockage à air comprimé. Procédé ancien il a été remis  au goût du jour car il est écolo-nomique (je sais c’est un nouveau mot pour dire écologique et économique). Resté inexploité pour des questions techniques liées à l’échauffement entrainant des pertes de rendement de 25%, la société propose la compression de l’air non par un piston mais par l’eau ce qui réduit l’échauffement et améliore les capacités de stockage qui sont proches des batteries en plomb.

Le principe est donc simple, l’air est comprimé à l’aide d’un moteur électrique couplé à un compresseur à eau. La production se fait ensuite par libération de l’air dans un alternateur qui produit ensuite de l’électricité.

Un prototype à ce jour a été construit pour le tester.

A suivre de près….

Source : BE Suisse 19

Publicités

Stratégie d’Apple

Les mac addicts attendent avec fébrilité les nouvelles annonces de leur gourou qu’ils appellent affectueusement Steve le jeudi 16 octobre 2008, donc la semaine prochaine…

Depuis quelques semaines, des rumeurs courent sur le fait qu’Apple présenterait les nouveaux macbook, coque conforme au macbook pro (coque en aluminium). J’avoue que si c’est le cas, je trouve que c’est une bonne idée, car une coque en plastique pour un objet aussi « haut de gamme », c’est un affront et une couleur blanche méga salissante. C’est vrai j’ai testé, je préfère nettement le macbook pro, car en dehors de ses qualités techniques supérieures, le design est aussi réussi mais il est moins salissant et bien plus solide.

Deuxième rumeur plus récente : la brick. Il s’agirait en fait d’une time machine plus élaboré qui serait un vrai serveur pour la famille. Il servirait de cerveau de commandes pour les appareils de la maison, mais aussi de serveur réseau, d’impression, etc… Si c’est le cas, le coup sera un coup de maître car Apple anticipe la domotisation des lieux d’habitation qui, selon les spécialistes, est le web 3.0. J’avoue que s’ils sortent une brick aussi facile d’utilisation que la TIme Machine, je pense qu’ils vont faire un tabac.

Troisième rumeur, la plus récente, Apple sortirait en fait une télévision parfait complément de l’Apple TV. Il faut dire que l’Apple TV n’est pas un grand succès. Par contre, je suis assez circonspect sur le fait qu’Apple devienne un fabricant de TV. Est ce vraiment son métier ? Je crois pas. Suite le 16 octobre…

Le bal des irresponsables

De nature optimiste en général et estimant que la crise était plutôt une bonne chose pour revenir sur de meilleures bases, j’avoue être un peu déstabilisé par les récents coups de Trafalgar notamment boursier (lundi – 9 % et aujourd’hui çà ne semble pas mieux engagé). Mon optimisme a fait place à de l’indignation et le raifort me monte au nez (et non la moutarde car je suis alsacien).

Voilà une semaine encore, j’étais optimiste sur la crise car elle était salutaire pour assainir une machine qui s’affole… Mais depuis le début de la semaine, les nouvelles s’amoncellent et je suis de plus en plus scandalisé par l’attitude des financiers, des patrons de grands groupes et des politiques qui sont totalement irresponsables. Le raifort me monte au nez (et non la moutarde car je suis alsacien…) et ce post est un coup de gueule contre ses irresponsables.

Je m’insurge contre les financiers qui sont de parfaits individualistes. Comment les traders et autres spéculateurs peuvent honnêtement penser à l’époque que le système pouvait continuer à l’infini. Les arbres montent ils jusqu’au ciel ? De deux choses l’une, soit ce sont de parfaits individualistes soit ce sont de parfaits imbéciles. A vous de faire votre choix…

Je m’insurge aussi contre les patrons de grands groupes qui sont plus intéressés par leur golden parachutes, golden hello, primes et autres stock options à court terme que du bien être de leurs clients et de leurs salariés. J’ai vu hier un reportage sur Arte Thema, assez éloquent. Qu’est ce qui intéresse ces grands patrons ? Le bien de la société ? En aucun cas, d’autant que la plupart du temps, ils ne détiennent qu’une infime minorité du capital. Ils se sont laissés influencer par la pression des spéculateurs, et avaient plus les yeux rivés sur le cours de bourse et la réunion avec des analystes que sur la stratégie à long terme de l’entreprise et la satisfaction aussi bien des clients que des salariés. Ce dictat du court terme est parfaitement inconcevable pour une entreprise. C’est comme si un commercial, signait un maximum de contrat “pourri” et touchait un maximum de commissions mais qui n’était pas intéressé par la rentabilité car quelques temps plus tard il était parti. C’est la stratégie de la terre brûlée.

Je m’insurge enfin de l’irresponsabilité des politiques qui sont coupables à un double titre. Ils ont au mieux laissé faire… Au pire, ils ont été complices.

Il faut revenir aux sources du capitalisme où quand on risque de l’argent on peut gagner mais on peut également perdre. Comment ? Là cela dépasse mes compétences mais il faut y revenir sous peine de voir le système imploser.

La crise : les racines du mal

D’où vient cette crise ? La question va à n’en pas douter surgir dans les esprits dans les semaines et les moins qui viennent. En effet, aujourd’hui cette question n’intéresse personne car on cherche et c’est bien normal comment juguler cette crise ?

D’abord la crise est une composante génétique du capitalisme. C’est un régulateur pour assurer la pérennité de ce système.

Ensuite, l’origine de la crise financière profonde que nous traversons se situe à l’effondrement du mur de Berlin et ses conséquences. En effet, la crise financière que nous connaissons est une crise des contre pouvoirs. Il n’y a plus de contre pouvoirs. Vous êtes obligés d’être capitaliste car il n’existe plus aucun système économique. Donc qui dit que vous êtes capitaliste, vous êtes obligé d’être d’accord en la grande supériorité des marchés qui gèrent tout et régulent tout. C’est là où est l’erreur. Le capitalisme comme tout système économique s’autodétruit s’il n’est pas régulé. C’est là qu’agissent les contre pouvoirs, qu’ils soient économiques ou politiques. La source de nos maux aujourd’hui est tient en une phrase : le laissé faire :

  • On a laissé faire les courtiers en prêts prêter à n’importe qui et surtout à ceux qui n’avaient pas les moyens afin qu’ils génèrent plus de commissions et que les banques génèrent plus d’encours.
  • On a laissé faire les banques d’investissement qui titrisaient (c’est à dire découpaient les crédits pourris en petits bouts pour ensuite les mélanger avec d’autres) de sorte que personne ne savait ce qu’il achetait.
  • On a laissé faire les acheteurs qui achetaient tout et n’importe quoi.
  • On a laissé les promoteurs monter des projets qui n’étaient pas viables

Enfin, les autorités financières mondiales ont mal réagi aux attaques du 11 septembre 2001. Bien sûr que le grand maître Alan Greenspan a bien réagi en baissant les taux d’intérêts pour soutenir l’économie. Mais la question de bon sens que l’on peut se poser est comment a t’on pu laisser les taux durablement bas ? Cà a laissé la porte ouverte à tous les spéculateurs pour monter des projets en empruntant de l’argent puisqu’il était peu cher. Entre parenthèse, on refait les mêmes erreurs en baissant unilatéralement les taux d’intérêts cette semaine. C’est un non sens. D’abord parce que les taux dans les différents pays du monde ne sont pas a même niveau. Ensuite parce qu’injecter des liquidités dans le secteur ne va pas rétablir la confiance. Cela va au contraire faire grossir une bulle de liquidités qui risque d’exploser auto alimentant la défiance des investisseurs.

Pour conclure, il est indispensable que l’économie de marché et les marchés soient régulés. Je suis persuadé que sans règles du jeu et un arbitre puissant, le capitalisme court à sa perte. Il faut donc aujourd’hui non pas des règles qui sont postérieures aux évènements mais qui anticipent, tant que faire ce peut, les évolutions futures. Regardez la SOX qui a été votée après l’affaire Enron. Certes, elle a considérablement encadré les organismes de certification des comptes mais elle a introduit une règle qui amplifie la crise : la market value. En effet, chaque actif doit être évalué à son prix de marché. Or quand le marché baisse, alors les actifs valent moins donc les résultats des entreprises sont moins bons ce qui accentue l’effet de baisse ou de hausse dans le cas inverse !!!!

CoussinBag MacBookPro

Vous rêviez de piquer un ptit roubillon sur votre bureau et ensuite de ranger vite fait votre MacBookPro et de partir. Hafstein Juliusson, un designer islandais l’a fait. Voici quelques photos. Ok moi perso je trouve pas çà forcément très beau mais l’idée me séduit.

Accessoire IPod

Vous voulez faire du vélo en écoutant votre groupe ou chanteur préféré, achetez cet accessoire sur le site IBikeConsole. Par contre, je sais pas trop si c’est très prudent. A vous de voir…

Par contre, c’est un peu cher : $ 79,00

Support pour Iphone 3G

Souvenez vous quand vous avez trouvé dans votre emballage dans votre Iphone 1.0 un support que je trouvais très pratique… Alors certes l’Iphone 3G est moins cher mais premièrement il est moins bien fini (coque en plastique contre coque en alu brossé) et il n’a pas de support.

Voici que Griffin a développé un support qui je trouve est assez intéressant et joli même si je préfère un support soit en blanc soit en alu pour mieux se marier avec un MacBook ou un MacBook pro ou encore un IMac.

En plus, ce support qui sortira prochainement ne coûte pas très cher : $ 19,99 annoncé sur le site. Autre avantage, il est compatible Iphone 1.0 et Iphone 3G, car le support pour Iphone 1.0 n’est pas compatible à l’Iphone 3G. Pas bien Apple.

Voici 2 photos, pas plus de dispo pour l’instant.