Racollage sur twitter

Vous pensiez que le nouveau terrain de chasse des prostituées c’était internet. Eh bien vous avez un métro de retard, ces dames « chassent » le client maintenant sur twitter. Cela m’est d’ailleurs arrivé aujourd’hui.

Comme d’habitude je regarde mes centaines de tweets depuis la dernière fois que je me suis connecté sur twitter via nambu. La dans l’onglet mention, je regarde qui m’a mentionné et je clique et là je tombe sur mon pseudo @tech4buziness et une adresse mail cliquable. Je clique et je tombe sur un site d’escort girl.

J’ai cliqué sur le profil sur twitter pour en savoir plus mais malheureusement le compte avait déjà été suspendu par twitter. Fort les gars de twitter.

twitter

Donc, on peut donc dire que les réseaux sociaux touchent tous les secteurs même la prostitution…

Publicités

Guy Kawasaki et twitter

Jusqu’à présent je vous avoue que je trouvais vraiment rien de passionnant sur Twitter. Tout cet engouement pour un outil dont je ne comprends pas réellement l’intérêt. Je post peu dessus car franchement ma vie n’intéresse personne que moi (et même pas moi parfois) et ensuite quand je vois la pauvreté des posts ca fait peur. Cela démontre soit dit en passant que le succès de twitter n’est que l’illustration de notre société qui veut toujours plus d’informations mais surtout pas trop longue. Faut pas pousser quand même…

Mais depuis quelques jours j’ai re découvert twitter grâce à l’une des personnes que j’apprécie le plus. En fin petit bémol, l’une des personnes dont j’apprécie le plus ses prises de position et ses articles car je ne l’ai jamais rencontré. Eh oui, il s’agit encore et toujours de Guy comme dirait un de mes clients.

En fait, vous savez que Guy ne fait jamais les choses comme les autres. Quand certains twittent leur vie, lui il préfère utiliser son blog pour raconter ses expériences notamment privées (enfin hobby plutôt). Par contre, suivre Guy sur Twitter est une véritable mine d’or. Il est en effet le fondateur de Alltop, un aggrégateur de contenu internet. Comme il doit faire de la veille, non seulement les articles sont mis sur alltop mais aussi il les post sur twitter. Deux avantages : il crée du trafic sur twitter et il renforce son image sur la toile (enfin en a t’il vraiment besoin ?).

Sacré Guy quand le bon sens tu nous tiens…

Je ne saurais vous conseiller de suivre Guy sur twitter, c’est d’ailleurs mon pain quotidien le soir avant de me coucher. Il regorge de liens vers des articles hyper intéressants sur l’entrepreneuriat, le management, etc… C’est quand mieux que de savoir que x est à la gare de lyon ou que y a mangé un cassoulet à midi…

Savoir donner pour recevoir

Les nouvelles méthodes de management ? Vaste sujet dont l’un des principes est la collaboration. En effet, aujourd’hui pour être un manager performant, il faut non seulement être charismatique, mais aussi et surtout savoir partager l’information. Pourquoi me direz vous ?

D’abord parce le niveau d’études des salariés augmentent et ne se cantonnent plus à de simples « oui patron », ils veulent comprendre, apprendre et partager.

Ensuite, la mondialisation exhaserbe la compétition, ce qui veut dire pour les entreprises occidentales plus d’innovation, plus de différenciation, plus de rentabilité. Et comment générer tout cela ? Avec des gens bien formés…

Aujourd’hui partager l’information est primordial et facile grâce à tout les outils à notre disposition tels que Twitter, Facebook ou Seesmic.

Voici une petite vidéo qui résume l’application de ce principe dans l’entrepreneuriat. Ici

Twitter outil puissant mais toujours pas de Business Modèle

Je viens de lire un article très intéressant sur Twitter et son business modèle, enfin plutôt sur son absence de Business Modèle. En effet, Twitter n’a aujourd’hui quasiment aucune source de revenus. Je pense que c’est une mode aujourd’hui dans la vallée et dans le monde du web 2.0.

La stratégie ? D’abord proposer un service le façonner avec les premiers utilisateurs, puis ensuite le fiabiliser en investissant des millions levés auprès des capitaux risqueurs et enfin trouver comment faire de l’argent.

Je suis assez bluffé par l’idée et surtout par le service Twitter qui rend assez dépendant (addicted dans le langage Web 2.0). Je me souviens de la réaction sur Seesmic de certains Seesmiceurs et Seesmiceuses déplorant la mise hors service de Twitter. A les entendre c’était une catastrophe nationale, comme si leur vie en dépendait. Si çà ce n’est pas de l’addiction… Vous me direz quel est le lien entre Seesmic et Twitter ? Simplement si vous êtes un inconditionnel de Twitter vous serez un jour inconditionnel de Seesmic, enfin c’est ce qu’espère Loic Lemeur le fondateur de Seesmic.

Donc, revenons à nos moutons, dans cet excellent article de Wired, l’auteur reprend une interview du fondateur de Twitter qui vient de lever encore $20 millions pour une évaluation de la société estimée à $100 millions ; pas mal pour une entreprise qui réaliserait pas grand chose de chiffres d’affaires. Il faut dire que l’un des investisseurs n’est autre que Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon qui a été critiqué en son temps pour des levées de fonds successives sans arriver à être profitable (mais lui généré au moins du CA). Quand on voit qu’Amazon gagne des millions aujourd’hui, on peut se dire que le fondateur de Twitter a son idée pour gagner de l’argent.

Actuellement, la seule source de revenue connue est la part perçue sur l’utilisation du service via SMS.

La première piste évoquée est tout simplement de la publicité classique insérée dans la timeline entre les messages sûrement. Pas sûr que çà rapporte grand chose.

La seconde piste évoquée est le paiement de l’utilisation de Twitter par les entreprises. En effet, il est un excellent moyen de communiquer vers des groupes de clients identifiés par les entreprises. Dell s’est déjà lancé sur le créneau et affirme avoir déjà réalisé $500 000 de ventes via des offres spéciales sur Twitter. Dell avance aussi le chiffre de 1 500 followers (donc abonnés) sur Twitter. En recherchant, j’ai donc trouvé pour Dell plusieurs compte :

  • DellSmBizOffers avec 151 followers offre concernant les PME mais uniquement américaines (bravo la mondialisation de l’internet chez Dell)
  • DellChannel avec 71 followers à direction des partenaires (revendeurs)
  • DellOutlet avec 1 516 followers offre pour les particuliers mais encore uniquement américains
  • et aussi Direct2Dell, StudioDell, IdeaStorm, IdeaStormAction, DellHomeOffers, DellintheClouds, DellChannel, DellYourBlog, DellInsideIT, TeamDel

Je suis donc très impatient de voir comment Twitter va faire pour rentabiliser tous les investissements déjà réalisés. L’autre question que je me pose est : ont ils déjà des business modèles élaborés ou n’ont ils rien comme ils le disent ? Dans le premier, cas, ce sont des sacrés cachotiers alors que dans le deuxième cas de sacrés communicateurs.

Affaire à suivre…