Atnor, le dernier des Mohicans de l’attelage automobile – LaVoixEco.com

Il n’existe plus qu’un seul fabriquant d’attelages automobiles en France,

ces crochets que l’on peut fixer derrière une voiture pour tracter une caravane ou une remorque. Créés à Lomme au début des années 80 par Antoine-Pierre Willot, les ateliers Atnor emploient aujourd’hui encore quarante salariés (quatre-vingts il y a dix ans).

Pour pouvoir résister à la concurrence venant des pays de l’Est, l’entreprise a fait l’acquisition d’un matériel très sophistiqué, comme une découpeuse au laser de tôles dépassant le centimètre d’épaisseur.

Elle s’est aussi organisée pour pouvoir produire très vite les attelages, s’adaptant aux voitures dès leur arrivée sur le marché. « Il nous arrive de sortir un modèle d’attelage avant les constructeurs automobiles », sourit le PDG. Il ne faut en effet que 48 heures au bureau d’études pour mettre au point un prototype qu’il ne reste plus qu’à tester sur les bancs d’efforts afin d’obtenir l’homologation obligatoire (par l’institut polytechnique de Madrid, l’INSIA) pour la commercialisation.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :