Le Comité de Bâle porte à 7% le ratio de solvabilité des banques – Agefi

Les experts du Comité de Bâle ont eu la main moins lourde que redouté. Le Groupe des gouverneurs et responsables de la supervision, l’organe dirigeant de l’institution bâloise, a levé le voile hier soir les nouvelles règles prudentielles pour les banques. Le ratio des fonds propres durs (core Tier one) passe d’une exigence minimale de 2% des actifs à 4,5%, un plancher auquel vient se rattacher un matelas de précaution de 2,5%. Composé d’actions ordinaires et destiné à «affronter de futures périodes de stress», il porte le ratio minimal des fonds propres les plus solides à 7%. Si la constitution de ce matelas n’est pas respectée, les établissements fautifs verraient leur capacité à distribuer leurs bénéfices (dividendes, rachats d’actions) enrayée.

(…)

Le calendrier détaillé hier prévoit que la mise en œuvre des nouvelles règles sur le ratio Tier one interviendra en janvier 2013 et devra être achevée début 2015. Les règles concernant le matelas de précaution seront appliquées progressivement de janvier 2016 à janvier 2019. (…)

Cette nouvelle d’apparence technique va avoir un impact direct sur le financement des entreprises.

Mais revenons un peu en arrière. Que s’est il passé depuis ce quelques mois? 

Tout d’abord, la crise a asséché les sources de financement ce qui forcé les banques à couper les lignes de crédit très brutalement.

Ensuite, parallèlement à cela, elles ont également subies un renforcement des règles prudentielles en termes de distribution de crédit notamment dans l’appréciation du risque. Conséquence directe pour les entreprises : un renchérissement du coût et de l’accès au crédit. Les banques ont donc du être beaucoup plus fines dans leur analyse des risques client par client. 

Enfin, l’incertitude sur les nouvelles normes (appelée plus communément Bâle 3) a poussé les banques à plus de prudence alimentée en cela par les rumeurs les plus folles.

L’annonce faite par le Comité de Bâle a eut pour mérite de clarifier les choses. Deux éléments de satisfaction :

  • le ratio minimal de fonds propres passe de 2% à 7% alors que l’on attendait 10%. Cela veut dire que quand une banque vous prête 100 elle devra avoir 7 de fonds propres.
  • le calendrier de mise en place sera progressif ce qui permettra aux banques de s’adapter petit à petit.

On peut donc espérer que les banques vont être plus promptes à accorder des facilités de crédit pour les entreprises même s’il ne faut pas espérer revenir aux pratiques en court il y a quelques années en arrière. Rien ne sera plus jamais comme avant, tout comme les banques, surveillez le niveau de vos fonds propres afin de déterminer vos capacités de financement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :