L’industrie aéronautique soutenue par les transporteurs low-cost – Usine Nouvelle

Le transporteur espagnol Vueling, accusé de travail dissimulé, a été relaxé jeudi par le tribunal de Bobigny. Souvent décriées pour leurs coupes franches dans les dépenses, ces compagnies aériennes préfèrent souvent acquérir et exploiter leur propre flotte. Elles font donc le bonheur de Boeing, Airbus et Embraer, qui leur vendent des appareils par centaines… à prix cassé.

L’un des plus importants transporteurs aériens européens spécialisés dans le low-cost, l’espagnol Vueling (dont le capital est détenu à 46 % par Iberia), a été relaxé jeudi dernier par le tribunal correctionnel de Bobigny. Les plaignants étaient entre autres Pôle Emploi, l’Urssaf, la Caisse de retraite des navigants. Cette compagnie low cost était d’accusée d’avoir eu recours au «travail dissimulé» du temps où elle possédait une base en France. Entre mai 2007 et octobre 2008, elle n’avait pas appliqué le droit du travail français à ses salariés dans l’Hexagone.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :