Nouveau mode de financement à risque basé sur les royautés : produit de remplacement ou simple complément au capital risque traditionnel ? – BE Etats-Unis 188

Nous vous en faisons part régulièrement, le capital risque américain est dans une phase importante de remise en question. Les imperfections du modèle VC, exacerbées par la crise financière, font l’objet de corrections tout en explorant des modes alternatifs de financement de l’innovation. Un concept originaire de la région de Boston prend en ce moment de l’importance aux quatre coins du pays : il consiste en une rémunération de l’investisseur basée sur un pourcentage du chiffre d’affaires.

Le concept est simple : au lieu d’acheter des parts de l’entreprise qu’il souhaite soutenir, l’investisseur accepte de recevoir un pourcentage du chiffre d’affaires mensuel de l’entreprise, dans la limite d’un total de 3 à 5 fois son investissement. Ainsi, théoriquement, l’investisseur n’a plus à attendre entre cinq à dix ans avant de voir un retour sur son investissement qui prend la forme d’une introduction en bourse ou d’une acquisition. Mais s’agit-il véritablement d’une activité de capital risque ? Le système est-il vraiment différent d’un simple prêt bancaire ?

Posted via web from Tech2buziness

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :