Les capitaux investisseurs quels drôles de financiers !!!!

J’ai consacré plusieurs posts sur l’art de la levée de fonds et sur le financement bancaire où je faisais référence aux capitaux investisseurs mais qui sont ils et comment travaillent ils ?

Je suis toujours surpris de rencontrer des entrepreneurs qui viennent me voir et me disent : «j’ai besoin de lever des fonds». Et quand je leur demande s’ils les connaissent ils me disent que non. Même une personne m’a répondu un jour : «je sais pas comment fonctionne les banquiers et pourtant j’ai emprunté pour acheter ma maison». Réponse pleine de bon sens mais tout de même être un entrepreneur c’est être un professionnel. Un professionnel doit comprendre avant de prendre une décision.

Ce post a donc pour but de vous aider à comprendre comment travaille un capital investisseur et ce qu’il recherche.

Il y a tout d’abord autant de façon de travailler que de capitaux investisseurs. Capital investisseur désigne le terme général pour qualifier les investisseurs qui financent des entreprises par entrée en capital. Généralement, on exclut les entreprises qui sont cotées sur des marchés réglementés. C’est pour cela que souvent on appelle les capitaux investisseurs des investisseurs dans le non côté. Attention, précision importante s’il en ait, les entreprises au marché libre ne sont pas considérées comme des entreprises cotées car l’administration fiscale autorise l’exonération ISF pour les entreprises cotées au marché libre car le marché libre n’est pas un marché réglementé puisqu'il n’y existe que peu d’obligations.
Donc les investisseurs en capital (ou capitaux investisseurs) apportent de l’argent aux entrepreneurs en échange de part dans le capital ou d’obligations convertibles ce qui revient à renforcer les fonds propres des entreprises. Ils interviennent à tous les stades de développement :

  • Création / Amorçage : Capital d’amorçage
  • Première phase de la vie de l’entreprise : Capital Risque
  • En développement de l’entreprise : Capital Développement
  • A la cession de l’entreprise : Capital transmission

Je vous ai listé les principaux segments du capital investissement mais il en existe bien d’autres.

Ensuite les capitaux investisseurs n’ont pas de stratégie d’investissement dossier par dossier mais regardent le portefeuille. En effet, c’est la valeur globale de leur portefeuille d’actions qui intéressent les investisseurs pas la performance de l’une ou l’autre valeur. Ils préfèrent dans un soucis d’efficacité se concentrer et s’occuper de valeurs qui se développent plutôt que d’essayer de sauver des entreprises qui «végètent». Ah les méchants capitalistes…

Leur mode de rémunération est enfin toujours le même. Ils ne demandent jamais de versement de dividendes et ne souhaitent jamais le remboursement au fur et à mesure du capital qu’ils ont mis à disposition. La rémunération est réalisée à la fin lors de la cession d’une ou partie du capital de l’entreprise. Vous comprenez donc que ce qui intéresse en premier lieu ces investisseurs c’est la capacité de l’entrepreneur a crée de la valeur pour son entreprise afin qu’elle se valorise mieux à la sortie des investisseurs qu’à l’entrée. C’est le même principe que l’investissement en bourse à une différence près et elle est de taille : la fixation de la valeur de l’entreprise se fixe jamais publiquement comme en bourse mais de gré à gré.

Mais d’où viennent leur argent ? Il y a deux sources. Soit c’est de l’argent qui leur appartient, soit de l’argent qu’ils ont «emprunté» à des investisseurs institutionnels (assureurs, fonds de pension, etc…) pour une période de 7 ans auxquels ils ont promis des rentabilités fortes. La plupart du temps les gestionnaires de fonds empochent en moyenne au alentour de 20 % des plus values réalisées par les fonds.

Voilà vous savez tout ou presque sur les capitaux investisseurs et pouvaient maintenant mettre en place les stratégies adaptées pour les séduire.

En conclusion, les capitaux investisseurs analysent les dossiers surtout sous l’angle valeur. Ils se posent une seule et unique question à laquelle vous allez devoir répondre : l’entrepreneur m’a t’il convaincu que son entreprise allait prendre de la valeur dans les 5 prochaines années ?

Posted via email from Tech2buziness

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :