Développement des entreprises

J’écris ce post pour éviter de regarder les bêtises de l’été, rediffusion de rediffusion. En même temps que je surfais et lisais mes flux RSS, je suis tombé successivement sur 2 posts très différents : le premier sur TechCrunch et le second sur Presse-Citron. Par association j’ai lié les deux.

Le premier traite, en vidéo, d’une table ronde sur la possibilité de créer un Google à la française, avec le même succès. Comme je l’ai mis en commentaire, ce qui me fait rigoler c’est que pendant que les français réfléchissent les américains agissent. Enfin pas tous. En effet en France, on pense que toutes les zones sont dynamiques que la Silicon Valley, mais celle-ci est un cas unique dans le monde. En effet, je ne suis pas sûr que les deux ptits gars de Google auraient réussi de la même manière à Dallas, Los Angeles, ou même à New York. De plus, je pense que les start-ups françaises ne manquent pas de soutien. Elles manquent simplement d’ambitions. Avec tous les dispositifs qui existent aujourd’hui, c’est à se demander si en France les start-ups françaises ne sont pas financées par l’Etat. Je vais vous raconter une anecdote personnelle. Je viens de rejoindre une start-up dans un domaine très brick and mortar, comme on disait à l’époque de la bulle internet mais qui s’appuie sur les nouvelles technologies. Nous sommes  innovants aussi bien dans notre approche du marché, que dans la mise en oeuvre des solutions que nous offrons à nos clients. Quand je disais chez mon ancien employeur, un des Big Four, que nous avons une volonté de devenir un acteur national, la plupart des gens m’ont regardé avec des yeux ronds. Est ce vraiment trop ambitieux de devenir un acteur national majeur ?

Le second traite de l’aspect francophone du site très populaire presse-citron. Et là, je me suis dit voilà aussi une des raisons pour lesquelles les start-ups françaises n’atteignent pas une taille mondiale : la barrière de la langue. En effet, quelles sont les start-ups françaises qui pensent internationale et qui parlent anglais ? Très peu et c’est là le vrai problème. Il ne faut pas penser France, il faut penser monde.

Vous me direz et vous que faites vous, avez vous une stratégie internationale. En fait, on y pense et pas seulement en se rasant le matin. Cela pourra être le 3ème étage de notre fusée.

A suivre …

One Response to Développement des entreprises

  1. Jaguie dit :

    Merci pour ce point de vue, j’avais aussi apprécié l’article de TechCrunch et de Presse-Citron. Je suis entièrement d’accord avec toi ! Juste un petit exemple qui m’a bien fait rire au sujet de la barrière de la langue. C’est le cas FaceBook. Tout le monde dit que FB en français c’est une horreur (peut être moins maintenant) mais combien l’ont gardé en anglais? un bon french paradox 😉
    Bonne journée à toi et merci encore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :