Nouveaux « greenjobs » ou « cleanjobs »

Je viens de lire un article assez intéressant de Fortune sur les métiers d’avenir. En regardant, les différents métiers, je m’aperçois que de plus en plus de métiers « classique » s’intéressent à ce nouvel eldorado, preuve peut être que le marché sort de la marginalité. On peut donc se demander quand la bulle verte va éclater ?!?!?

Voici les 5 métiers misent en avant dans l’article :

  1. Trader de carbone. Il s’agit en fait de trader qui aident les entrepreneurs soient à acheter des crédits de CO2 si leurs clients sont de gros pollueurs ou au contraire les aident non seulement à vendre leur crédits si leurs clients sont peu pollueurs, mais raffinement suprême peuvent même aider leurs clients à devenir peu pollueur et ensuite de valoriser ses crédits en les vendant au meilleur prix. Qui est le mieux placer pour simuler la rentabilité d’un investissement pour rendre un site zéro carbone que les tradeurs eux-mêmes. Ces tradeurs sont à mi chemin entre les tradeurs purs et les conseils.
  2. Eco investisseurs. De plus en plus de financiers se lancent dans le clean business. Par conviction, peut être. Surtout par appât du gain. En effet, les financiers pensent, à raison je pense, que le marché des cleantech est un marché suffisamment important pour y investir des sommes importants. Pourquoi se revirement en quelques mois ? Les dérèglements climatiques ou le traité de Kyoto ? Peut être, mais pour moi l’élément moteur est plus l’intérêt de plus en plus croissant des grands groupes pour le domaine. Effet d’image en partie mais surtout, les grands groupes prennent conscience de l’intérêt économique de ces nouveaux business.
  3. Stratège climatique. Quesaquo. il s’agit de spécialiste du climat qui travaillent pour les entreprises pour permettre à ces dernières d’adapter  leur stratégie en fonction de leur prévisions. De plus en plus d’entreprises sont confrontées aux changements climatiques et doivent l’intégrer dans leur stratégie.
  4. Recruteurs pour cleanjobs. Pour créer de nouveaux postes en charge de l’environnement, encore faut-il trouver les bonnes personnes. C’est à ce moment là qu’interviennent les recruteurs en clean ou green jobs. Ils sont spécialistes dans leur domaine et leur carnet d’adresses vaut du pétrole, euh pardon de l’or…
  5. Banquiers verts. Eh oui ca existe. Il s’agit de banquiers spécialisés dans le financement des entreprises dans l’environnement. Il ne s’agit en fait que d’une spécialisation de certains banquiers pour mieux intégrer les spécificités du secteur.

Advertisements

One Response to Nouveaux « greenjobs » ou « cleanjobs »

  1. finalement, je viens de lire ce poste par hasard (ou presque) et je m’y retrouve un peu. en fait, je pense qu’on peut / doit élargir la définition de « stratège climatique » à celle de « stratège environnemental » ou « stratège durable », qui inclut aussi les facteurs sociaux et économique 🙂
    une sorte de « global Chief Executive Officer » somme toute, du déjà connu/déjà vu, corrigé avec l’effet environnement/écologie 🙂
    ou bien un vrai mouvement de fond ?
    je réponds #2 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :