Stations d’épuration low-cost

Les chercheurs de l’Université de Stuttgart ont mis au point une station d’épuration expérimentale par lit bactérien dans des conditions de températures élevées. Si les résultats sont probants, ce projet pourrait permettre de développer dans les pays chauds, d’Afrique notamment.

Cette technique consiste à faire couler l’eau à traiter dans un bac rotatif muni de trous d’aération et rempli d’un matériau perméable. Un apport de nutriment permet la croissance de micro-organismes qui dégradent les substances organiques. Il est nécessaire de contrôler la diffusion de ces nutriments pour éviter une surmultiplication ce qui rendrait l’opération moins efficace. Hors, les températures élevées favorisent le développement des nutriments.  Il est donc important de repenser totalement les installations pour optimiser l’opération.

Au bout de quelques temps, les scientifiques ont découvert qu’en réduisant la surface de traitement, on pouvait mieux contrôler la réaction et optimiser l’opération. On peut donc réduire de 60% la taille des installations ce qui permet des coûts importants. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :