Modèle financier pour les startups

Je vous conseille de vous précipiter sur le blog du grand Guy Kawasaki. Vous ne savez pas qui il est ???? C’est l’un des gourous du net qui a survécu à la bulle même s’il a du un peut changer son fusil d’épaule pour devenir un simple VC.
Vous vous souvenez peut être de Katia Verresen qui écumait les first tuesdays durant la fin des années 90, elle bossait pour Guy Kawasaki et pour sa boite Garage mais à Londres (bureau qui a fermé depuis quelques années).
Je vous fait un peu l’article sur lui car c’est vraiment un gourou du net assez incroyable avec des idées anti conformistes. Comme je les aime… Pour plus d’infos allez sur son blog.
Sur un de ses posts du 1 octobre 2007, il a invité Glenn Kelman, un serial entrepreneur de la vallée (Silicon Valley bien sûr, pfff) qui a tiré quelques leçons sur le business modèle des startups après 2 ans d’existence de celle qui dirige actuellement Redfin.
Pour les pressés, je passe directement à la partie les leçons à retenir quand on construit le modèle financier de sa startup :
  1. Focus sur l’équipe. En dehors de tous les plans stratégiques, les coûts les plus importants sont constitués par les frais de personnel (remarque personnelle : eh dieu sait qu’ils sont élévés en France). Il faut y faire figurer combien vous allez les payer, combien va vous coûter le recrutement (et en France, un possible licenciement + coûts prudhommaux).
  2. Réfléchir longtemps, agir vite. La plupart du temps, il vous sera difficile de recruter les bonnes personnes assez vite et les revenus ne mettront plus de temps à se générer… Les investisseurs veulent qu’une fois l’investissement fait, il soit un accélérateur de votre développement mais ce n’est pas toujours le cas à court terme. Réfléchissez bien avant de dire oui…
  3. Ré évaluer les coûts. Pour estimer ce qu’une entreprise coûte réellement, vous pouvez doubler le salaire moyen et le multiplier par le nombre d’employés.
  4. Oublier les économies d’échelle !!!! L’idée la plus sogrenue est de penser qu’une entreprise devient de façon magique rentable quand elle grandit. Demandez aux grandes entreprises, si la bureaucratie n’est pas un fléau.
  5. Admettre que prévoir les revenus n’est pas une science exacte. Si vous n’avez pas de revenus aujourd’hui vous n’en aurez pas demain. Le point important pour définir un modèle est de démontrer que vous pouvez gagner de l’argent si les clients achètent votre produit aujourd’hui et non dans le futur. En utilisant plusieurs scenariis basés sur différents niveaux de demande, vous pourrez, plus tard, définir vos coûts en fonction.
  6. Chaque marché est la somme de niches. C’est en général sur une niche qu’une startup se positionne. Avant de pensez être rentable sur le marché, il est nécessaire d’être rentable sur sa niche.
  7. Espèrer n’est pas une stratégie. Il s’agit de démontrer et convaincre en quoi les éléments que vous allez supposer vont se réaliser (par exemple : que les clients vont acheter). Il ne faut pas seulement espèrer qu’ils achètent mais le démontrer de façon rationnelle.
  8. Mettre en relief ses hypothèses. Il est important de bien les faire ressortir car elles seront à la base des discussions avec les investisseurs qui pourront les faire varier à leur guise.
  9. Penser avoir une croissance phénomènale pendant les 5 premières années. Les VC espèrent à chaque investissement réaliser une plus value d’environ 10 fois leur investissement en 5 à 7 ans, ce qui est très difficile à faire avec une entreprise qui génère que peu de revenus.
  10. Garder une part de marché sous 20%. Il est déraisonnable de penser que l’on peut atteindre 20% de n’importe quel marché au niveau mondial. Même le Ipod d’Apple n’a pas réussit ce succès.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :